Etienne TISSOT, Adolphe Monod (1802-1856). Un artisan paradoxal du Réveil protestant français, Lyon, Olivétan, coll. "Figues protestantes", 2018.

Ce livre est l'édition de la thèse de doctorat soutenue par Etienne Tissot à la Faculté de théologie protestante de Montpellier

adolphe-monod-un-artisan-paradoxal-du-reveil-protestant-francais

Adolphe Monod est considéré comme le plus grand prédicateur protestant français. Il exerce son ministère pastoral et professoral dans la première moitié du 19e siècle, à une période où le protestantisme entreprend de se reconstruire, après une longue période de clandestinité.

Mais les querelles théologiques entre libéraux et orthodoxes (ou évangéliques) sont vives à cette époque. Ayant connu au début de sa vie d’adulte une conversion marquante, Monod s’inscrit dans la spiritualité du Réveil. Pour autant, il a toujours refusé de quitter l’Église instituée. Tout en maintenant le dialogue avec les figures marquantes du Réveil - y compris son propre frère qui créera les Églises évangéliques libres - Adolphe Monod préfère envisager un renouvellement par l’intérieur de l’Église réformée à laquelle il est attaché. Ce brillant théologien et prédicateur suscite un renouveau d’intérêt dans notre époque où les différentes sensibilités du protestantisme se rapprochent les unes des autres.